La Toussaint en Espagne

//La Toussaint en Espagne
La Toussaint en Espagne 2017-07-27T13:38:33+00:00




La Toussaint en Espagne

 

La Toussaint en Espagne

Dans de nombreux pays, l’hiver est associé à la saison morne et froide. La mort de la nature commence quarante jours après l’équinoxe d’automne (22 Septembre), précisément le jour de la Toussaint, donc le 1er Novembre. Un culte est rendu aux morts pendant 2 jours, étant le 2 novembre le jour dédié aux âmes et aux morts.

El « Día de todos los Santos », la Toussaint est une fête catholique, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle l’Église catholique honore tous les saints.

La célébration de la Toussaint trouve son origine dans la Fête d’engagement à la Vierge Marie et a tous les martyrs, célébrée par le pape Boniface IV le 13 mai de l’année 610, où il transforme le Panthéon romain en Église de la Sainte Vierge et tous les martyrs. À partir de cette date beaucoup d’églises commencent à le célébrer; on croit que la date du 1 novembre a été choisie car elle coïncidait sûrement avec une des antiques célébrations païennes.




Chaque année, le 1 novembre, jour férié national, l’Espagne célèbre sa fête rituelle comme souvenir et honore ses parents et amis décédés. Dans toute la nation, beaucoup de familles, spécialement les personnes âgées qui sont plus attachées aux traditions, se réunissent dans les cimetières pour faire une visite aux êtres aimés qui sont décédés pour les faire savoir qu’ils ne les ont pas oubliés. Certains se rendent au cimetière quelques jours avant le 1 novembre pour nettoyer les sépultures et pour les avoir préparées pour le grand jour.

En Espagne, nombreuses processions se rendent lors de cette journée avec des fleurs et des chants, visiter les cimetières. Le 2 novembre, dans les églises de la plupart des localités existe la coutume de célébrer trois messes consécutives.

Pâtisseries et gâteaux traditionnelles

Il est un fait que chaque région a ses propres préférences pour les pâtisseries à consommer lors de la journée de la Toussaint, mais certainement les beignets, les os du saint et panelletes sont les plus populaires en Espagne.

Malgré le sentiment de tristesse lors de la Toussaint, cette journée est non seulement pour témoigner le deuil vers les êtres chers qui ne sont plus. C’est aussi une journée pour célébrer la vie et se réunir en famille autour d’un bon repas qui termine en mangeant des pâtisseries typiques de chaque région d’Espagne, qui prennent une place particulière dans cette célébration.

Huesos de Santo : en toute l’Espagne

La pâtisserie la plus typique pour consommer le Jour de la Toussaint, ce sont les Huesos de Santo (os de saint). Ces pâtisseries bizarrement nommés, faites en forme  d’un doigt d’épaisseur, n’ont vraiment pas la forme d’un os. Son nom est dérivé de la couleur finale, qu’ils acquièrent après la cuisson du sirop, prenant une couleur beige.

Fabriqués avec de la pâte d’amandes ou massepain, farcis avec un mélange de jaune d’œuf sucré et recouverts avec du sirop. Ensuite, la farce originale est aussi remplacée par des ingrédients différents : chocolat, noix de coco, confiture, crème…

Pestiños : Andalucía

Il est évident que les ingrédients nous laissent penser qu’il s’agit d’une pâtisserie arabe. Au fil des ans et après le départ des musulmans, ils ont laisse une trace des traditions gastronomiques.
Les pestiños ce sont des carrés de pâte frite. Les ingrédients principaux sont essentiellement, la farine, huile d’olive, sucre, graines de sésame, anis. Se servent saupoudrés avec du miel ou avec sucre et cannelle. Il existe de nombreuses variantes pour cette recette, mais elles contiennent toutes du citron, du miel et du sherry.

Panellets : Cataluña, Comunidad Valenciana et Islas Baleares

Les panellets sont de petits gâteaux de différentes formes, pour la plupart ronds, composés principalement de massepain. Les plus populaires sont ceux enrobés de pignons, qui sont les panellets typiques.

Comme pour la plupart de la pâtisserie de la Toussaint, le panellets sont souvent personnalisés et préparés avec des ingrédients différents : amandes, pignons, noix de coco râpée, raisins, fraises et anis, entre autres.

Les panellets bénéficient depuis le 2 octobre 2008 de l’appellation européenne « spécialité traditionnelle garantie » dans la catégorie de produits de la confiserie, de la boulangerie, de la pâtisserie ou de la biscuiterie.

Buñuelos de viento: Castilla La Mancha et Castilla-León

Personne ne connaît l’origine exacte de cette pâte frite, généralement fourré à la crème, chocolat, etc. L’histoire raconte que le cuisinier du roi Philippe II fait quelques références à cette recette au début du XVIIe siècle, qui depuis, est devenu l’un des desserts traditionnels du jour de la Toussaint, et la tradition veut que lorsque vous mangez un beignet, vous sauvez une âme du Purgatoire.

Dans la plupart des villes Espagnoles, les Buñuelos se consomment lors de la Toussaint, mais c’est dans Castilla La Mancha et Castilla-León que leur consommation est la plus ancrée. De fabrication facile, les beignets sont des boulettes faites avec de la farine, beurre et œufs frits. La masse a typiquement une forme ronde. La pâte, une fois frite double son volume, c’est pour cette raison qu’ils sont appelés par le nom de « Vent », car ils sont gonflés. Les beignets peuvent être farcis de crème, chocolat, crème de potiron, confiture, etc.

Gachas  : Andalucía

Les Gachas sont largement consommées le Jour de la Toussaint en Andalousie mais surtout dans la province de Córdoba, d’où elles sont originaires. Ce sont des dés de pain frit, incorporés dans une crème faite avec du lait, cannelle, anis, huile d’olive, farine, citron et sucre. Le tout se mange froid et saupoudrés, selon goûts, avec miel, sucre ou cannelle.

Membrillo : Extremadura

Pour fêter la Toussaint, est typique en Extremadura manger la Pâte de coing accompagnée de diverses fruits secs, comme noix et châtaignes. En espagnol, la pâte de coing s’appelle dulce o carne de membrillo.

La pâte de coing est servie sur des petits pains traditionnels de la région.

Castañas : Galicia et Cataluña

Étant donné que la fête de la Toussaint se célèbre en automne, les châtaignes, est l’un des fruits secs les plus typiques de cette saison. Grillés, rôtis sur une plaque chauffante, dans un feu de bois ou dans un four, les châtaignes sont consommées tout au long de cette journée.

L’Union européenne a inclus les marrons de Galice dans le registre des appellations d’origine et de qualité.

Des coutumes populaires

L’une des traditions le plus enracinées dans beaucoup de points d’Espagne est d’assister à la présentation théâtrale de Don Juan Tenorio, œuvre dramatique écrite en 1844 par José Zorrilla, interprété dans les théâtres espagnols depuis plus d’un siècle. C’est l’ histoire de l’élection de Don Juan entre le salut et la damnation. En imitant la thématique de la Toussaint, le troisième acte de l’œuvre prend lieu dans un cimetière, où Don Juan exprime ses remords et sollicite le pardon dans la tombe de sa promise, Doña Inés, pour l’avoir abandonnée. Cette pièce de théâtre est imprégnée d’un air ténébreux et mystérieux très conformément à ce jour. La représentation de l’amour impossible de Don Juan et Doña Inés forme part des coutumes populaires associées à cette célébration.

En Espagne, il existe différentes croyances et traditions qui entourent la mort; dans certaines parties de Castille, on croit que les morts sortent de leurs tombes la nuit du 2 novembre pour effrayer ceux qui sont distraits dans les rue ou ont été en retard sur les routes rurales.




Le même jour, une procession des âmes a lieu dans Zamora, dans les rues autour du cimetière, pendant que une prière au chapelet est effectuée en s’éclairant à l’aide des bougies.

En Galice, nombreux croyants sont d’avis que les personnes décédées assistent aux églises pendant les messes offertes en leurs noms.

Dans Tajuelo, dans la province de Soria ( Castilla y Léon), se célèbre le rituel des esprits. Il s’agit d’une procession en début de soirée, dirigée par le prêtre. Cette procession est formée de deux groupes, un de célibataires et un autre de mariés qui vont chanter alternativement les versets du cantique aux esprits, éclairés par la lueur des bougies. Après chaque cantique, un Notre Père est récité, jusqu’à la fin de la procession, ou l’on sonne la cloche et des gâteaux et du vin sont distribués aux participants.

À Alicante, des bougies sont placées dans les fenêtres à partir de la nuit du 28 Octobre, pour éclairer le chemin pour des âmes et esprits.

À Cadix le nom de cette fête est Tosantos, abréviation du nom officiel Todos los Santos. A la veille de cette journée est célébrée la traditionnelle Fête des marchés, qui sont décorées avec les produits typiques de cette période de l’année: les châtaignes, les noix, les amandes, coings, figues, etc. Mais ce qui est vraiment étonnant, c’est que les produits vendus sont exposés comme une satire de la réalité politique et sociale espagnole, représentant différentes scènes de la vie quotidienne.

Dans les étalages, l’on trouve des porcs, poulets ou lapins habillés comme des personnages connus dans le pays, toujours avec un point de vue comique et satirique. Aussi des poupées satiriques sont fabriquées avec de fruits et légumes.

La fête en Galicia (Magosto)

Le magosto ou castañada est une fête traditionnelle en Galice et ailleurs en Espagne (certaines parties de Leon, Zamora et Caceres). Dans ce cas, comme son nom l’indique, le point gastronomique centrale de la fête, ce sont les châtaignes grillées sur le feu, le vin nouveau et les saucisses.

Le feux se fait dans un cylindre de métal avec des trous dans sa base, appelé tambour,jusqu’a ce qu’il y ait des charbons. La dessus, on place les châtaignes jusqu’à ce qu’elles soient rôties. Il est courant de mettre mettre les cendres sur le visage, sauter par-dessus les feux(qui va porter chance) et faire différents jeux traditionnels, des contes et des chants populaires.

La fête en Extremadura (Chaquetía)

En Extremadura, la fête pour la Toussaint est appelée chaquetía ou chiquitía aux aliments qui seront grignotés le 1er ou 2 novembre. Cette sorte de pic-nic se fait à la campagne en consommant des fruits de saison comme les figues sèches, noix, des grenades, châtaignes et des préparations sucrées que la pâte de coing ainsi que certains pains, gâteaux typiques de la région.

Dans beaucoup de villages, les enfants vont de maison en maison en demandant ces aliments que seront mangés plus tard lors de la chaquetía et en chantant cette petite comptine :

Tía, tía, dame la chiquitía, que si no no eres mi tía

La traduction en francés est : Tante, tante, donne-moi la chiquitía, dans le cas contraire, tu n’est pas ma tante.( mais en français il n’y a pas de rime !!!)

Dans Cocentaina (Alicante) a lieu la « Fira de Tots Sants » ou fête de tous les saints.
Une licence accordée par le roi d’Aragon IV le cérémonieux, fait de ce marché l’un des plus anciens et important en Espagne.

Les fleurs

Les fleurs ont une grande importance lors de la journée de la Toussaint. Le chrysanthème, depuis longtemps a été popularisée comme « fleur du cimetière ». De près la suivent les œillets, les orchidées, les glaïeuls et les roses.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer