urbanizacion-okupas-denia

Urbanisation Mirador Monte Pedrera à Dénia

Une urbanisation privilégiée, dans le calme de La Pedrera et au pied du Montgó, à Dénia, vit dans une situation totalement inhabituelle. Ses propriétaires dénoncent que 23 des 64 appartements que compte cette communauté sont occupées illégalement. Seulement onze sont vendus légalement.

Les propriétaires, dont beaucoup ont leur appartement depuis 2007, avertissent que leur vie dans ce complexe résidentiel, Mirador Monte Pedrera, n’est pas facile.

Les personnes (okupas) qui occupent illégalement ces logements ont proféré aux voisins des menaces, des agressions physiques et verbales, voire des menaces de mort. Une personne d’une compagnie de sécurité embauchée par le promoteur a dû se rendre à l’hôpital après se faire casser le bras. Il y a donc eu un refus d’autoriser la surveillance de l’urbanisation.

Les voisins signalent également que leurs voitures ont été éraflées et que leurs roues ont été perforées. Ils ont même ouvert leurs « trasteros » (locaux de stockage) et essayé de forcer les serrures de certaines des appartements.

Les appartements qui sont occupées irrégulièrement, ont également fait des branchements illégaux à la lumière, ce qui a conduit à la communauté des propriétaires de avoir de factures impayées pour la somme de 20.000 euros.

Ils ont déposé des plaintes et ont tenu des réunions avec la police et le conseil municipal. Mais les choses ne se sont pas améliorées. Ils n’ont pas été en mesure d’expulser les appartements habitées illégalement depuis 2017, date à laquelle il y a eu une sorte d' »invasion » dans l’urbanisation.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul problème qu’ils ont à Mirador Monte Pedrera : le promoteur lui-même ne paie pas pour sa part de la communauté. Il doit déjà 150 000 euros aux propriétaires légitimes. Et ce qui aurait dû être un projet de luxe présente d’énormes lacunes : il n’y a pas de lumière dans les parties communes, c’est-à-dire dans les garages et les escaliers, et c’est pourquoi les ascenseurs ne fonctionnent pas, sauf un, qui est payé par un voisin. Ils ne peuvent pas utiliser la piscine non plus.

Source : lamarinaplaza.com