Posidonie dans les plages de Dénia

La posidonie, est un thème récurrent en saison estivale et un sujet très suivi dans les réseaux sociaux.

La présence de Posidonie de Méditerranée (Posidonia Oceanica) dans les 18 kilomètres de plages que Denia a affronté détracteurs et défenseurs pendant les deux mois de haute saison. Le conseiller de plage Pepe Domenech a déclaré que le service de nettoyage des plages a compté plus de 3.220 tonnes de posidonie qui ont été retirées.

Le conseiller rappelle que l’année dernière, à cette époque, le chiffre était de 1.710 tonnes. En juillet, le nombre total de tonnes était de 1.550, alors qu’il était plus élevé, 1.960 pour la même période de 2018. « A Dénia nous sommes à la merci des courants marins, il y a beaucoup d’étés où les courants emmènent la posidonie au large, mais cette saison, en août en particulier, nous avons vu qu’elle a atteint la côte presque chaque jour.

Jeudi dernier, les utilisateurs de plages comme Les Bovetes, Els Molins ou Almadrava ont rapporté que « depuis plus d’une semaine ici, nous n’avons vu personne nettoyer l’accès à l’eau et gêne l’odeur et les petits moustiques qui s’accumulent.

Face à cette version, le service de nettoyage des plages de la ville de Dénia, insiste sur le fait que « la société n’a pas cessé de travailler, c’est simplement qu’il y a eu beaucoup de tempêtes et la posidonie arrive immédiatement à la côte.

La Posidonie

La Posidonie de Méditerranée (Posidonia oceanica) est une espèce de plantes à fleurs aquatique de la famille des Posidoniaceae et endémique de la Mer Méditerranée. Ce n’est pas une algue, bien qu’elle vive sous l’eau ; il s’agit d’une plante angiosperme monocotylédone sous-marine. Comme toutes les plantes à fleurs, elle a des racines, une tige qui est ici rhizomateuse, et des feuilles rubanées mesurant jusqu’à un mètre de long et disposées en touffes de 6 à 7. Elle fleurit en automne et produit au printemps des fruits flottants communément appelés olive di mare (« olives de mer ») en Italie.

Elle forme de vastes herbiers entre la surface et 40 m de profondeur. Ces herbiers constituent l’écosystème majeur de Méditerranée et jouent un rôle important dans la protection des côtes contre l’érosion. C’est dans ces herbiers que beaucoup d’organismes, animaux et végétaux, trouvent protection et alimentation. (Wikipedia)

Source : noticiasmarinaalta.es