Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

La région est en tête du classement régional en matière de respect de la quarantaine, avec 95% des personnes n’ayant pas quitté la zone de résidence en semaine et 97,8% le week-end

L’étude promue par la Generalitat et l’INE à partir des données des téléphones portables montre également combien de personnes sont arrivées dans chaque municipalité et d’où elles sont parties

Il ne fait aucun doute que l’impact de la pandémie de coronavirus est brutal et a modifié de force les habitudes et le comportement des habitants de la Marina Alta. Le confinement à l’échelle de l’État, décrété le 14 mars, a depuis lors maintenu les voisins dans leurs maisons. Jusqu’à il y a une semaine, ils ne pouvaient aller travailler que dans des activités essentielles et pour acheter des produits de première nécessité. A ce jour, il y a sept jours, avec l’entrée en phase 1 du déconfinement, le reste des magasins et l’industrie hôtelière ont rouvert.

La vérité est que depuis le début de la quarantaine, la Marina Alta fait preuve d’une réaction exemplaire de la part des citoyens en ce qui concerne le respect des instructions de rester chez soi pour aider à combattre la pandémie. Nous devons nous rappeler, par exemple, que selon une étude sur les téléphones portables commandée par la Generalitat Valenciana.

Les données et les cartes extraites de cette étude sur la mobilité qui ont été rendues publiques ces jours-ci par la Generalitat Valenciana et l’Institut national des statistiques confirment cette affirmation. Les déplacements dans les municipalités de la région ont été minimes depuis que l’état d’alerte a été déclaré.

Les données fournies pour l’étude par les opérateurs téléphoniques couvrent la période du 16 mars au 27 avril. L’étape la plus difficile de l’enfermement. Et ils permettent de tirer des conclusions sur l’ensemble de la Communauté, mais aussi par département. Ainsi, au niveau régional, le document auquel ce journal a eu accès confirme le haut niveau de respect que les citoyens ont fait des instructions de rester confinés à la maison : 92% de la population est restée dans sa zone de résidence les jours non ouvrables, alors que 88% l’ont fait les jours ouvrables.

En descendant au niveau par départements, c’est précisément celui de Dénia, correspondant à l’ensemble de la Marina Alta, qui a montré le plus grand respect dans toute la Communauté. Pendant cette période, 95 % de la population est restée dans sa région de résidence les jours ouvrables. Il est suivi par le département de Vila Joiosa (Marina Baixa), avec 93,1%.

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Graphique du comportement de la population par département, inclus dans le document diffusé par la Generalitat.

Le comportement des voisins du département de la santé de Dénia pendant les week-ends de la période étudiée est également exemplaire. Dans ce cas, Orihuela est celle où le pourcentage le plus élevé de la population est resté dans sa zone de résidence (98,3%), mais elle est suivie de près par Dénia, avec 97,8%.

D’autre part, l’étude met la Marina Alta, ainsi que la Safor, comme exemple que « il y a des départements de santé qui ont de grands flux de communication malgré leur appartenance à différentes provinces, comme le cluster qui émerge entre Gandia et Denia », avec un « flux interne de 42.999 personnes en mouvement, alors que l’externe est de 9.684.

Ce qui a été évité

Des mesures telles que le confinement sont sans doute difficiles à mettre en œuvre, mais personne ne doute que c’est le moyen le plus connu de combattre une épidémie pour laquelle il n’existe pas de vaccin. Le simple fait d’imaginer quelles auraient été les conséquences si vous n’étiez pas resté à la maison vous fait frissonner et, en même temps, doit servir à vous convaincre de la nécessité de continuer à respecter strictement les instructions des autorités sanitaires. Regardez ce que dit l’étude : « L’excellent respect pendant ces 50 jours des restrictions de mobilité par les habitants de la Communauté Valencienne a fait qu’il y a eu 12834 cas confirmés le 4 mai, au lieu de plus de 400 000 cas potentiellement signalés si rien n’avait été fait et si la vie avait continué normalement, ce qui aurait représenté environ 9% de la population de la Communauté infectée. Cela aurait entraîné plus de 42 000 décès au lieu des 279 qui ont eu lieu dans la Communauté au cours de cette période ».

L’efficacité des mesures de réduction de la mobilité est l’une des principales conclusions de l’étude, réalisée par le groupe de travail Data Science for COVID-19, qui vise à appliquer l’intelligence artificielle (IA) et les techniques d’analyse des données pour aider à la prise de décision publique dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Le travail est dirigé par la commissaire de la Generalitat pour la stratégie d’AI, Nuria Oliver, et développé dans le cadre de la collaboration établie avec le secrétaire d’État à la numérisation et à l’intelligence artificielle de la troisième vice-présidence du gouvernement et le ministère des affaires économiques et de la transformation numérique et l’Institut National des statistiques.

PAR MUNICIPALITÉS

D’autre part, l’Institut National de la Statistique (INE) a également publié des tableaux et des graphiques de cette étude sur la mobilité, par municipalités. Des éléments qui corroborent ce qui a été dit et qui nous permettent également de le vérifier dans chacune des villes de la région de la Marina Alta. Parmi les cartes figurent celles qui indiquent les flux quotidiens de personnes entrant et sortant de la municipalité. Tels que les suivants, qui correspondent au mouvement enregistré le 6 mai, qui est le dernier pour lequel des données ont été publiées :

DÉNIA

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic sortant : 2 443 personnes (5,79 % de la population). Parmi eux, 347 sont allés à Xàbia, 277 à El Verger ou Els Poblets, 251 à Ondara, 233 à Pedreguer, 148 à Gandia, 1476 à Teulada ou Benitatxell et 135 à Oliva et d’autres municipalités.

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic d’entrée : 3 401 personnes. Plus précisément, 366 sont arrivés depuis El Verger ou Els Poblets, 332 d’Ondara, 255 de Pedreguer, 246 de Xàbia, 212 de Beniargeig et autres communes, 194 d’Oliva et autres communes et 180 depuis Pego.

XÀBIA

 

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic sortant : 1 286 personnes (4,66 % de la population). Parmi eux, 350 sont allés à Teulada ou Benitatxell, 246 à Dénia, 151 à « Beniarrés et autres municipalités » et 116 à Gata de Gorgos.

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic entrant : 2 811 personnes. Plus précisément, 357 de Teulada ou Benitatxell, 347 de Dénia, 297 de Gata de Gorgos, 223 de Beniarrés et autres municipalités et 160 de Pedreguer.

CALP

 

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic sortant : 1 284 personnes (5,65% de la population). Parmi eux, 367 à Benissa, 249 à Altea et 155 à Teulada ou Benitatxell.

Déplacements de résidents de la Marina Alta lors du confinement

Trafic entrant : 1 741 personnes. Parmi ceux-ci, 419 arrivent de Benissa, 235 d’Altea, 150 de l’Alfàs del Pi et 108 de Teulada ou Benitatxell.

Source : lamarinaplaza.com