Installation de terrasses au centre-ville de Dénia

Photo d’archive de Marqués de Campo à Dénia

La mairie de Dénia travaille sur les mesures de réorganisation de l’espace public afin de l’adapter aux règles de la distanciation sociale et de la « nouvelle normalité » que nous allons atteindre dans les phases successives de désescalade qui ont commencé cette semaine.

Les Conseillers pour le territoire et pour la protection des citoyens travaillent ensemble pour établir ces mesures en combinant deux objectifs. D’une part, pour garantir la sécurité des citoyens, en offrant des espaces suffisants pour transiter dans la ville en maintenant la distance, et d’autre part, pour aider le secteur de l’hôtellerie et de la restauration à s’adapter et à faire face à la nouvelle situation.

Hier, lundi 4 mai, une nouvelle réunion a eu lieu avec Aehtma, cette fois au niveau « de la rue », avec l’aide de conseillers municipaux et de techniciens, afin d’étudier les possibilités d’utiliser la voie publique pour les locaux, qui peuvent installer 50% du nombre total de tables qui leur sont autorisées et doivent respecter les mesures de distance, en laissant au moins deux mètres entre les tables.

Ces établissements reprendront leur activité à partir de lundi 11 prochain, date prévue pour le début de la phase 1 du déconfinement.

Le conseil municipal a établi que tant les locaux associés à Aehtma que ceux qui ne le sont pas doivent présenter au conseil municipal leur proposition d’aménagement de la terrasse, avec des informations sur l’emplacement, les plans des tables et des chaises et les distances. Le conseil étudiera chaque proposition et, si elle est conforme au règlement, l’approuvera.

Pour l’instant, comme l’a annoncé la conseillère du territoire, Maria José Ripoll, à partir de lundi prochain, la rue Marqués de Campo sera fermée à la circulation afin que les terrasses puissent être installées sur la route avec les distances requises et qu’un espace suffisant soit garanti pour que les gens puissent se promener et accéder aux magasins sans risque.

Mme Ripoll affirme, et l’a également exprimé dans la commission interdépartementale qui s’est tenue aujourd’hui avec l’aide des porte-parole des groupes municipaux, des membres de l’équipe gouvernementale et du personnel technique du conseil, que la ville a besoin « d’espaces pour la circulation sûre des personnes » et, par conséquent, dans les zones où il y a beaucoup de bars et de restaurants, nous devons les rendre piétonnes s’ils veulent monter des terrasses.

Cette mesure adoptée pour Calle Campo sera également étudiée pour d’autres zones ayant des activités hôtelières et commerciales, comme Calle de la Mar, La Glorieta ou Quevedo.

Dans d’autres zones disposant d’un espace suffisant, comme la Calle de Magallanes, certaines places du Baix la Mar, Ramón y Cajal ou la Plaza del Convento, un réaménagement des terrasses sera effectué afin de garantir la distance.

D’autres rues de la ville, comme Loreto ou le Paseo del Saladar, ont des limitations d’espace qui font que seuls quelques locaux pourront profiter d’espaces spécifiques.

Mesures visant à assurer la distanciation sociale : élargissement des trottoirs et autres

En même temps, le conseil travaille à la réorganisation de l’espace public afin d’augmenter l’espace pour les piétons et de garantir les mesures de sécurité et la distance sociale établies par la loi : deux mètres entre les personnes.

L’idée est d’appliquer certaines mesures temporaires, telles que l’élargissement des trottoirs et la priorité donnée au passage des piétons aux points les plus conflictuels en raison du volume du trafic de personnes.

L’extension de l’espace sur les trottoirs sera matérialisée par des éléments temporaires tels que des clôtures, de la peinture ou des cônes.

Des mesures de modération du trafic sont également envisagées, la réduction de la vitesse dans certaines rues, le changement de stationnement et le fait de quelques rues de devenir piétonnes seront étudiés.

Source : lamarinaplaza.com – denia.com