La Police Locale de Dénia a déjà procédé à 200 contrôles d'identité

La police locale de Dénia a procédé à 200 contrôles d’identité pendant toute la journée d’hier, dimanche, première journée de l’état d’alerte pour le coronavirus. En outre, et selon le conseiller, la première sanction a été appliquée à une personne qui faisait du sport, qui avait été identifiée auparavant, et qui, quelque temps plus tard, a été à nouveau interceptée en train de faire le même sport, violant ainsi le décret du gouvernement pour lutter contre la pandémie.

Cependant, au cours de ce dimanche, la police locale a mis l’accent sur l’information de la population puisque ce sont les premières heures de cette situation sans précédent. Désormais, a prévenu M. Scotto, la stratégie change et l’accent est mis sur la « punition » de tels comportements : ceux des personnes qui se trouvent sur la voie publique pour des raisons autres que la force majeure. Les sanctions sont à partir de 600 euros.

La situation sur les routes

Le maire a déclaré que, comme le fait déjà la police nationale, la protection civile va être mobilisée afin que les véhicules transportant des mégaphones avertissent également les passants qu’ils doivent rentrer chez eux. En outre, l’accès à Denia ne sera pas possible, sauf pour une raison qui correspond également à l’état d’alerte : des contrôles de circulation aléatoires seront effectués à l’entrée de la ville et aux entrées de Jesus Pobre et de La Xara.

Sur cette question de la mobilité, Scotto a rappelé que la zone bleue a été suspendue pour toute la ville. En outre, les plages sont également scellées depuis hier, dimanche.

De même, a poursuivi le conseiller, il y aura une surveillance policière aux entrées des centres alimentaires, des supermarchés et du marché de Dénia pour aider à l’approvisionnement et pour s’assurer qu’il n’y a pas de foule comme celle du week-end. Les travailleurs des chaînes alimentaires effectuent déjà des contrôles dans les établissements.

La police locale remplit également une mission sociale : elle s’occupe des sans-abri depuis vendredi dernier. On leur a proposé de payer leur voyage vers leur lieu d’origine – deux ont accepté – et les conditions de santé et de sécurité des autres sont contrôlées. Ces cas sont problématiques car, dans de nombreux cas, ces personnes ne veulent pas rester dans les foyers. Ces actions sont coordonnées avec le département de la protection sociale.

Les renforts de police prévus pour Fallas sont maintenus

Pour atteindre tous ces objectifs, le conseiller à la sécurité a expliqué que les dispositifs spéciaux prévus pour les Fallas sont maintenus. Au total, la police locale comptera 24 agents dans l’équipe du matin, vingt dans celle de nuit et disposera d’un renfort supplémentaire dans le service de nuit.

La police nationale est également renforcée : à ses dispositifs habituels à Denia, il faut ajouter 9 agents et un officier de plus ainsi qu’une augmentation du personnel de nuit.

Source : lamarinaplaza.com