Villes Créatives de Gastronomie UNESCO

La gastronomie de Portoviejo/eluniverso.com

 

Le réseau des Villes Créatives de Gastronomie de l’UNESCO compte désormais dix nouveaux membres, passant de 26 à 36 dans le monde. Une fois de plus, c’est le continent américain qui contribue le plus à ce domaine, auquel Dénia appartient depuis 2015. Dans le processus de sélection, la ville de Dénia, par l’intermédiaire du Bureau de l’innovation et de la créativité, a participé à l’évaluation d’une partie des candidatures présentées dans cet appel.

L’UNESCO a annoncé hier soir à Paris les nouveaux ajouts à ses sept zones de villes créatives, une liste de 66 villes des cinq continents qui porte à 246 le nombre total de ses membres. La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, s’est montrée très satisfaite de l’intérêt croissant suscité par le réseau des villes créatives dans le monde et a indiqué que  » ces villes font de la culture non pas un accessoire, mais un pilier de leur stratégie. C’est un test d’innovation politique et sociale et un signal fort pour les jeunes générations ».

Parmi les nouvelles Villes Créatives, il n’y a que deux villes espagnoles : Valladolid, ville du cinéma, et la ville valencienne de Llíria, justement reconnue comme une ville de musique, qui a maintenu des contacts étroits avec Dénia pendant la préparation de sa candidature. La ville d’Orihuela, qui aspirait à devenir une ville de littérature, est restée aux portes. Avec ces ajouts, l’Espagne compte actuellement neuf villes créatives dans le réseau de l’UNESCO : Barcelone et Grenade (littérature), Séville et Llíria (musique), Bilbao (design), Burgos et Dénia (gastronomie), Terrassa et Valladolid (cinéma).

Dans le réseau Gastronomique il n’y a qu’une seule incorporation européenne, Bérgamo en Italie et pour la première fois des villes d‘Australie, Equateur, Pérou, Afrique du Sud et Inde apparaissent. Il y a aussi la ville chinoise de Yangzhou, qui a envoyé en septembre dernier une délégation à Dénia pour présenter sa candidature.

Les nouvelles villes qui sont associées au réseau Gastronomique, auquel Dénia appartient sont :

AFYONKARAHISAR (Turquie). Elle est située dans une région intérieure à l’ouest du pays. D’importantes routes convergent vers Ankara et Istanbul. Sa gastronomie est simple, avec une saucisse appelée sucuk très populaire et identifiant de la nourriture turque locale.

AREQUIPA (Pérou). La nourriture péruvienne, qui dans les dernières années a gagné un grand prestige international, arrive aux Villes Créatives de l’UNESCO de la main de Arequipa, la ville la plus peuplée du pays après la capitale, Lima. Son patrimoine gastronomique est très varié, avec plus de 500 plats. Cuisine très épicée qui était déjà reconnue comme Patrimoine National du Pérou.

BELO HORIZONTE (Brésil). Quatrième ville brésilienne intégrée dans le réseau de la Gastronomie. La capitale de l’état du Minas Gerais est aussi connue comme « la capitale brésilienne des bars », qui se comptent par milliers. Elle possède également un marché central, qui est devenu une grande attraction touristique.

BENDIGO (Australie). Première ville d’Océanie à rejoindre le réseau gastronomique. Fondée au XIXe siècle autour d’une large veine d’or, elle est aujourd’hui une référence pour la cuisine australienne, fruit de nombreuses influences et traditions différentes.

BÉRGAMO (Italie). Au pied des Alpes, la capitale de la Lombardie a une cuisine riche, bien qu’elle ne soit pas l’une des plus connues de la célèbre cuisine italienne. Saucisses, truffes noires, miel et fromages sont à la base de sa particularité.

HYDERABAD (Inde). Elle compte près de 10 millions d’habitants mais peu de restaurants. Sa cuisine est l’une de celles qui ont la plus grande identité dans un pays qui, en tant que grande mosaïque culturelle, a des influences très diverses et même contradictoires. Des épices et des plats épicés sont proposés.

MÉRIDA (Mexique). Un autre exemple du bon temps et de la grande popularité de la cuisine mexicaine. Mérida est un point de référence pour la gastronomie dite « Yucateca », qui a sa carte d’identité dans le maïs, les « tortillas » et les fruits tropicaux.

HERMANUS (Afrique du Sud). C’est l’une des villes qui composent la municipalité d’Overstrand, sur la côte atlantique de l’Afrique du Sud. Il est devenu le premier territoire africain à rejoindre le réseau gastronomique de l’Unesco. Ses larges vallées sont parsemées de fermes avec produits alimentaires et d’arbres fruitiers de grande qualité.

PORTOVIEJO (Équateur). Il est considéré comme le grand garde-manger de l’Équateur. La vallée du fleuve Portoviejo est riche en légumes, légumineuses et fruits tropicaux qui alimentent une grande partie du pays. La proximité de la mer et l’immense verger lui confèrent une gastronomie très variée qui a su préserver ses racines et sa culture.

YANGZHOU (Chine). Quatrième ville chinoise du réseau gastronomique de l’Unesco. Au bord de l’emblématique rivière Yangtsé. Il conserve la pratique d’un petit déjeuner de tradition millénaire. Thé, empanadillas et petits pains farcis font partie d’une cuisine locale délicate et enracinée qui se vit entre rites et fêtes.

 villes créatives de l'Unesco dans le monde

Carte des villes créatives de l’Unesco dans le monde.

Source : eluniverso.com – lamarinaplaza.com