Ouverture du marché aux poissons du port de Dénia

Pòsit de Dénia et les bateaux amarrés dans le port pendant l’état d’alerte /TINO CALVO

Peu à peu, les différents secteurs reprennent leurs activités dans ce processus de déconfinement. La flotte de pêche de Denia repartira pour pêcher après 58 jours d’immobilisation en raison de la crise sanitaire.

Lundi, avec le début de la phase 1, les marins quitteront le port dans leurs bateaux à cinq heures du matin et prendront la mer après la longue attente qui a accompagné l’état d’alerte.

Mais tous les bateaux ne sortiront pas. Ceux qui pêchent le poisson le feront normalement. En revanche, les sept dédiés aux fruits de mer, à la très prisée crevette rouge de Dénia, ont décidé de se relayer et seuls trois sortiront. Cette mesure a été prise afin de « ne pas saturer le marché », souligne le président du Pòsit de Dénia, Juan Antonio Sepulcre. Il s’agit d’une « petite autorégulation initiale » compte tenu de l’incertitude des premiers jours, comme il l’admet. « Nous savons que l’offre sera supérieure à la demande, mais nous devons commencer », ajoute-t-il. Au bout d’une semaine au moins, les armateurs feront le point et décideront s’il faut maintenir ce système ou le modifier, car ils ne veulent pas avoir à jeter des produits ou à faire chuter les prix.

La raison pour laquelle l’activité n’avait pas repris auparavant était que les règles ne pouvaient pas être respectées pour éviter la contagion. Maintenant, tout cela est réglé. Ils comportent des éléments de sécurité et le nettoyage a été extrême. Dans le cas du marché aux poissons, explique Juan Antonio Sepulcre, une désinfection à la vapeur a été effectuée, dans laquelle « un produit a été utilisé pour les bactéries, les champignons et les coronavirus, puis il a été nettoyé avec une récurreuse jusqu’au dernier coin ».

Protocole lors de la criée

Lundi, les ventes à la criée de poisson reprendront au marché à cinq heures de l’après-midi, bien qu’elles ne soient plus aussi nombreuses qu’auparavant. Un protocole strict sera mis en place. Pour commencer, le point d’observation typique pour observer l’ensemble du processus restera fermé tant que l’état d’alerte durera. L’objectif est d’éviter les foules et de ne pas encourager les curieux à s’approcher.

En outre, les pêcheurs remettront les caisses avec les prises au personnel de Pòsit et n’entreront pas dans la zone de vente aux enchères. Seule la personne qui contrôle les offres entrera dans la zone, qui ne peut être accompagnée, et devra le faire en portant un masque et des gants. En cas de non port de ce matériel, il sera fourni par la guilde. De plus, avant d’entrer, la température sera prise et une fois à l’intérieur, les participants devront garder une distance de deux mètres.

Le Pòsit de Dénia ouvrira le magasin du marché aux poissons le lundi après-midi et le magasin du marché municipal le mardi matin.

Le premier jour de la phase 1, le Pòsit de Dénia ouvrira le magasin du marché aux poissons. Comme il n’y a que trois vendeurs, il ne peut y avoir que trois clients en même temps. Et tant que l’un d’entre eux n’est pas parti, le suivant ne peut pas entrer. Le stand du marché municipal sera ouvert le mardi matin.

Le secteur de la pêche à Denia est conscient que le retour sera compliqué car ses principaux clients sont les restaurateurs, qui reprendront progressivement l’activité. Toutefois, elle doit essayer d’en tirer le meilleur parti possible pendant le reste du mois, car c’est en juin que commence la période d’interdiction de la pèche. Et après cette pause, toutes les flottes de la région sortiront en juillet pour pêcher et il y aura davantage de concurrence.

Source : lasprovincias.es