Surveillance drones routes en Espagne

La Direction Générale de Trafic (DGT) va commencer à dénoncer à partir de ce jeudi 1er août les conducteurs qui sont pris par des drones en violation des règles de sécurité routière, coïncidant avec le début de la deuxième opération spéciale de l’été.

Les drones seront utilisés en priorité pour la protection des usagers vulnérables, en particulier les cyclistes, les motocyclistes et les piétons, ainsi que pour la surveillance des distractions au volant et dans les tronçons où le risque d’accident est plus élevé, rapporte la DGT.

Les drones de la DGT seront également utilisés pour réglementer les opérations et les événements spéciaux qui concentrent un grand nombre de mouvements sur la route, pour compléter le travail des hélicoptères et pour apporter un soutien dans les situations d’urgence qui, en raison de leur gravité, affectent considérablement la circulation et la sécurité des usagers de la route.

La DGT dispose actuellement de 11 drones, dont trois certifiés par le Centre de métrologie espagnol, qui sont ceux qui vont commencer à dénoncer, et les huit autres continueront à être utilisés pour la régulation et la gestion du trafic.

De plus, un processus d’appel d’offres est en cours pour l’acquisition de 20 autres unités qui, une fois fournies et certifiées, seront intégrées aux travaux de surveillance et de contrôle du trafic.

Amendes avec preuve photographique

L’infraction capturée par les drones peut être notifiée immédiatement par un agent de l’Agrupación de Tráfico de la Guardia Civil ou traitée ultérieurement par les autorités compétentes, qui disposent toutes du photogramme correspondant.

Ce mercredi est lancée la deuxième opération spéciale de l’été et au cours de cette journée et celle du jeudi sont attendus 2,9 millions de voyages longue distance, deux fois plus que d’habitude ces deux jours de la semaine, et pour tout le mois d’août le nombre de mouvements prévus est de 47 millions, 1,57% de plus que ceux effectués dans le même mois l’an dernier.

Surveillance tous les week-ends

Bien que le 1er août reste la date de début des vacances pour des milliers de personnes, la tendance de ces dernières années a été de les fragmenter en périodes plus courtes.

Pour cette raison, la DGT continuera à mettre en œuvre des dispositifs spéciaux de régulation et de surveillance pendant tous les week-ends d’été.

La DGT établit une série de mesures telles que l’installation de voies réversibles et de voies supplémentaires à cônes aux moments où le trafic est le plus intense, l’arrêt des travaux et la restriction de la circulation des véhicules transportant des marchandises dangereuses et des transports spéciaux.

Il y aura plus d’agents du Groupe de la circulation de la Guardia Civil que l’été dernier, seront utilisées des caméras routières pour surveiller l’utilisation de la ceinture et mobile au volant et circuleront des véhicules banalisés.

Routes conventionnelles

Entre le 12 et le 18 août, la DGT mènera une campagne de surveillance et de contrôle de la vitesse, en accordant une attention particulière aux routes conventionnelles, où le plus grand nombre d’accidents et de décès surviennent.

La campagne coïncidera avec l’un des ponts où le plus grand nombre de trajets a lieu, car il existe de nombreux trajets courts vers des localités proches du lieu de résidence, la plupart effectués par des itinéraires conventionnels, avec des virages, des changements de pente, des passages au niveau et des dépassements.

Source : dgt.es – elperiodico.com