Un bâtiment de 1880 deviendra une grande banque à Dénia300x300

Les temps changent et l’utilisation des bâtiments historiques aussi. Le numéro 7 de la rue Marqués de Campo à Dénia, un bâtiment construit vers 1880, deviendra une grande banque à partir de juillet 2019. Plus précisément, un bureau « store » de la Caixabank.

Caixabank a loué la propriété à la famille Reig, propriétaire de la même, pour occuper la totalité des trois étages de l’immeuble, puisque ce qu’elle propose est de réaliser un bureau « Store », un type de succursale de plus grande taille avec un nombre élevé de gestionnaires spécialisés. En d’autres termes, l’ensemble du bâtiment sera utilisé à des fins bancaires et pas seulement au rez-de-chaussée, comme c’est l’usage dans d’autres bâtiments du centre de Dénia.

A partir du mois de juillet prochain, il accueillera la quinzième succursale « Store » de CaixaBank dans la Communauté Valencienne, la sixième dans la province d’Alicante.

Il s’agit d’un modèle d’implantation plus technologique, qui aborde le monde du « retail » avec des bureaux « ouverts, accessibles et transparents », sans barrières physiques entre employés et clients.

Selon Xicu Costa, directeur territorial de la CaixaBank dans la Communauté Valencienne, la banque investira 38,1 millions d’euros dans un plan de spécialisation des bureaux pour renforcer les 91 de son réseau rural et moderniser la structure globale pour avoir 37 nouveaux bureaux « Store » urbains, comme celui de Dénia, jusqu’à atteindre 43 en 2021.

Dans ce nouveau bâtiment, seront intégrés deux des trois succursales que Caixabank possède dans la ville de Dénia : les succursales dans la même rue Marqués de Campo et dans le Carrer Castell d’Olimbroi.

Ils seront ouverts de 8 h 30 à 18 h 30 du lundi au jeudi et le vendredi de 8 h 30 à 14 h 30.

Un bâtiment de 1880 deviendra une grande banque à Dénia

Histoire du bâtiment Marqués de Campo Nº7

Il s’agit donc d’un changement radical pour une propriété qui a toujours eu un usage très différent, fondamentalement de nature commerciale, et qui plonge ses origines dans l’année zéro de l’existence de Marqués de Campo : sa construction remonte à 1880, lorsque la rue a commencé à ouvrir, et a été construit par José Riera Vallata (1838-1900), et qui était déjà un des grands commerçants du XIXe siècle de Dénia.

Néanmoins, pendant de nombreuses années, ce numéro 7 de la rue Marqués de Campo était un bâtiment lié à une autre famille profondément enracinée dans la capitale de la Marina Alta, les Reig. En fait, si elle était connue dans le paysage urbain de Denia, c’est parce qu’elle abritait il y a encore quelques années les Tendes Reig, l’un des magasins nés avec des visions pionnières de la modernité à la fin du XXe siècle.

Selon le livre « La Mirada de l’Arxiu » (1970-2000), œuvre de Rosa Seser, cheffe des Archives (Arxiu) de la municipalité, c’est en 1962 que les frères José et Juan Reig Ferrer ont acheté le bâtiment, qui était pourtant déjà lié à la famille depuis plusieurs décennies : en effet, une partie était occupé par Antonio Reig Sancho, qui avait ouvert dès 1924 le bar Don Balón, très populaire, ajoute Mme Seser, car il était un point de rencontre des fans du Diana FC.

historica-reig

A gauche, image du bâtiment en 2017, avec la dernière franchise sportive, Intersport. (Google Maps). A droite, l’immeuble en 1970. Photographie : J. Guillén. Arxiu Municipal de Dénia.

Mais c’est en 1962 qu’une vaste réforme du magasin situé au rez-de-chaussée a été entreprise pour vendre des véhicules, des vélos et des articles de pièces pour voitures et avec un grand produit star de l’époque : la vente de pièces détachées de la populaire Vespa.

Au milieu des années 1980, l’immeuble a été entièrement rénové. Seule la façade principale, déjà protégée à l’époque, subsiste. C’est ainsi qu’est né Les Tendes Reig, un magasin de trois étages vendant des articles de sport, des vêtements et des cadeaux.

Il y a quelque temps, l’immeuble était occupé par Intersport, une franchise sportive qui a également fait des réformes et a été là en tant que locataire jusqu’en 2018. Mais c’est la première fois que la propriété sera utilisée à des fins non commerciales.

La seule chose que l’agence bancaire ne peut pas toucher, c’est la façade du bâtiment, qui est toujours protégée par le catalogue immobilier de la mairie. Son intérieur est déjà diaphane après les réformes précédentes.

Une diligence reliant Dénia à Gandia via Ondara

Le monde de l’automobile et de la moto auquel les Reig ont dédié leur atelier à partir des années 1960 n’était pas étranger à cette famille, qui gérait depuis des générations des entreprises dédiées au transport. En fait, Mme Seser explique que Sebastián Reig Martínez a établi dès 1865 une ligne de transport entre Dénia et Gandia via Ondara avec une diligence de six chevaux qui fonctionnait sans aucune concurrence ; il faut aussi rappeler que le train entre ces deux villes n’a pas été inauguré avant 1884.

Plus tard encore, le fils de Sebastián, José Reig Sancho, se consacra dans les années 1920 au transport de passagers, avec une voiture de vingt chevaux, et à la location de véhicules dans le garage Dianense, situé dans la rue Pare Pere.

Source : lasprovincias.es et lamarinaplaza.com