Tout sur le riz

//Tout sur le riz
Tout sur le riz 2017-07-27T15:50:14+00:00




Tout sur le riz

Histoire du riz

Il y a 7000 années, le riz a commencé à être cultivé en Chine puis en Inde. En 320 avant J-C, Alexandre le Grand le rapporte en Grèce et ils commencent a le cultiver dans leurs terres. Cette culture s’étend progressivement au Proche-Orient et autour du Bassin méditerranéen par l’intermédiaire de l’empire Romain. La culture du riz s’installe en Espagne au VIIIe siècle, apportée par les maures.

Description

Tout sur le riz

Le riz est une céréale. On en distingue deux types génétiques : Japonica (très riche en amidon, originaire du Japon ) et Indica (riz cristallin à grain long, originaire d’Indonésie et demandant plus de chaleur que le Japonica).

Au sein de chaque type génétique, il existe différentes variétés, présentant des formats de grain différents:
les grains ronds (longueur inférieure à 5,2 mm ),
les grains moyens (ou medium ou demi longs),
les grains longs (longueur supérieure à 6 mm). Les grains longs sont de type Indica.

Dans la Péninsule Ibérique,la production de la variété Indica se destine fondamentalement à l’exportation et la variété japonica, est destinée à la consommation locale.

Le riz complet est un riz dont on a préservé l’enveloppe interne (péricarpe). Le riz blanc est un riz blanchi c’est-à-dire dont le péricarpe a été enlevé. Le riz brun ou semi complet est un riz intermédiaire entre le riz complet et le riz blanchi. Le riz rouge est un riz complet dont le péricarpe est naturellement teinté d’un rouge très foncé.

Le riz dans la Communauté Valencienne

Valencia a été le berceau de la culture rizière en Espagne et son introduction s’attribue aux Arabes durant le VIIIe siècle. Dans la Communauté Valencienne, la région de Sueca et les terres proches de l’ Albufera de Valence, sont les rizières les plus anciennes et traditionnelles.

Au XIe siècle, Valencia était un royaume taifa que faisait partie d’Al-Andalus, concrètement de Sharq-al-Andalus, dénomination de la partie la plus orientale de l’Andalousie. Lors de cette période, les terres valenciennes ont reçu une grande affluence d’émigrants qui fuyaient des conflits internes qui arrivaient dans ce que c’est actuellement l’Andalousie. Cette augmentation de main-d’œuvre a permis l’agrandissement de terres cultivables en augmentant la production agricole. On a ajouté à cette situation le développement de nouvelles techniques appliquées à l’irrigation valencienne et l’implantation de nouvelles cultures.
Le riz a été l’un des produits agricoles qui a le plus bénéficié de ces nouvelle techniques et qui ont permis que Sharq-al-Andalus devienne l’une des régions les plus importantes de cette époque dans l’exploitation de cette céréale.

Suite à la Reconquête de Valencia en 1238, les chevaliers aragonais ont réparti les terres cultivables, mais leur manque de connaissance et d’adaptation aux zones marécageuses on vu le paludisme se répandre dans ces terres. C’est à partir de ce moment, et durant des siècles, que la diffusion de la culture du riz lutterait face aux différentes lois prohibitives. À la fin, les rizières seront autorisées dans des terrains naturels marécageux improductifs pour d’autres récoltes.

Le roi Jaime I (1213- 1276), suite aux problèmes sanitaires causant le paludisme, a laissé un écrit concernant la culture du riz : ” Hallo establecido dicho cultivo y que se estima de tan funestas consecuencias prohibiendo dicho cultivo en los contornos de la ciudad de Valencia “. ( “Je reconnaît la dite culture et ayant des conséquences si funestes, j’interdis la dite culture dans la ville de Valence et ses alentours.”)

Durant le règne de Fernando II (1479-1516), de diverses autorisations ont été accordées aux particuliers pour cultiver le riz, bien que sous la condition de le faire loin des villes afin de les préserver de n’importe quelle contagion épidémique. Malgré les prohibitions, durant le XVe siècle, le commerce du riz depuis le port de Valencia vers Italie, Flandre ou Portugal, étaient habituels.




Pendant les siècles suivants, la polémique à propos de cette culture et à l’insalubrité de l’environnement, a été quelque chose d’habituel entre les habitants et les gouvernants de Valencia, les médecins jouaient un rôle important dans des moments déterminés après avoir déclaré ou non préjudiciable la culture du riz en fonction de la méthode utilisée. Mais malgré l’apparente dangerosité et l’impopularité des rizières, sa culture n’est jamais tombée en déchéance. Durant le XIXe siècle, se produit une expansion des terrains dédiés à la culture du riz. Par suite de cette augmentation, la surface du lac de la Albufera, vrai cœur géographique, écologique et le noyau historique de la rizière valencienne, a passé d’une étendue de 13.972 hectares à 2.800-1.900 hectares, selon la variation du niveau, dont il dispose actuellement.

Au jour d’aujourd’hui, l’établissement de parcelles de cultures ou de terrains réservés pour des rizières, requiert une autorisation spéciale du Ministère Espagnol d’Agriculture. À Valencia, ces droits se réservent à de zones marécageuses où la nature du sol et sa salinité peuvent être utilisées, exclusivement, pour la culture du riz.

Cet esprit de réserver la culture du riz uniquement aux zones marécageuses, où d’autres cultures ne sont pas possibles, a perduré des nos jours. Les terres occupées par la culture du riz  dans la Communauté Valencienne est de 16.000 hectares, en étant celle-ci la surface qui s’est maintenue stable ces dernières années. Et, étant donné que la culture se réserve uniquement pour les terrains aptes à lui, cette surface sera toujours la même.

La zone de production dans la Communauté Valencienne est délimitée par les terrains placés dans les limites municipales de l’aire d’influence du ” Parque Natural de La Albufera “: Albal, Albalat de la Ribera, Alfafar, Algemesí, Beniparrell, Catarroja, Cullera, Massanassa, Sedaví, Silla, Sollana, Sueca y Valencia, ainsi que dans les villes de : Almenara, Almàssera, Almussafes, Alquería de la Condesa, L’Alcúdia, Benifaió, Villanueva de Castellón, Corbera, Favareta, Fortaleny, Llaurí, Massamagrell, Oliva, Pego, La Pobla de Farnals, Polinyà del Xúquer, Puçol, Riola, Sagunto y Tavernes de la Valldigna.

Production et consommation du riz en Espagne

Espagne produit 750.000 tonnes, dont 247.000 se consomment par année dans le pays.
Il est le deuxième plus grand producteur européen de riz, avec 28 %, derrière l’Italie.
La consommation annuelle en Espagne est de 7 kilos par année et par personne.

La culture du riz en Espagne, se concentre dans les Communautés autonomes de Andalucía-33,1% de la production totale, Cataluña-19,9%, Extremadura-19,5%, Comunidad Valenciana-13,7% et Aragón-11,4%. Il se cultive aussi, mais en moindre quantité en, Navarra-1,5%, Murcia-0,4%, Castilla La Mancha-0,4%, La Rioja-0,1% et Baleares.

Voici la liste de principales variétés de riz le plus utilisés en Espagne. La variété marquée avec un *, indique qu’elle possède, en plus, la D.O de Valencia.
Bahía* = Type: perlé. Grain: moyen. Produit dans: Delta del Ebro, Sueca y Sollana.
Balilla* o Sollana* = Type: perlé. Grain: moyen. Produit dans:  Huesca, Murcia.
Senia* = Type: perlé. Grain: moyen. Produit dans: Sevilla.
Tebre = Type: perlé. Grain: moyen. Produit dans: Delta del Ebro.
Thaiperla* = Type: perlé. Grain: court. Produit dans: Sueca y Sollana.
Bomba* = Type: perlé. Grain: court. Produit dans: Murcia, Sueca y Sollana.
Niva = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit dans: Delta del Ebro.
Leda = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit: Sueca y Sollana.
Baixet = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit dans:  Sueca y Sollana.
Marjal = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit dans:  Sueca y Sollana.
Ullal = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit dans:  Sueca y Sollana, Huesca, Rioja, Navarra.
Lido = Type: cristallin. Grain: moyen. Produit dans:  Sueca y Sollana.
Albada = Type: cristallin. Grain: long. Produit dans:  Sueca y Sollana.
Thaibonnet = Type: cristallin. Grain: long. Produit dans: Andalucía, Extremadura y Delta del Ebro.
Thainato = Type: cristallin. Grain: long. Produit dans: Andalucía, Extremadura.
Parboiled = Type: cristallin. Grain: long. Produit dans: Andalucía, Extremadura




Pour les paellas, le riz bomba est le plus renommé et le plus apprécié grâce à ces qualités d’absorption exceptionnelles, il absorbe plus de deux fois son volume d’eau.

Calendrier

Janvier-Février :  les champs sont vidés de leur eau, et la terre est labourée en mélangeant la paille restante de l’année antérieure avec la boue pour qu’elle pourrisse et fermente. Cette étape se fait de façon conjointe entre l’homme et les oiseaux.

Mars-Avril : On laisse reposer la terre pour qu’elle sèche au soleil, ensuite,la couche supérieure est retournée.

Mai-Juin-Juillet : Les champs sont à nouveau remplis d’eau et sont labourés pour recevoir les semailles.

A ce stade, le marécage inondé constitue une zone très importante pour l’écosystème et l’alimentation d’oiseaux, hérons, cigognes et d’autres animaux, grenouilles, escargots et poissons.

Août-Septembre-Octobre : Au milieu du mois d’août, les champs sont séchés pour la récolte du riz au début septembre.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer