Le Château de Dénia fût une prison pour gitans en 1749

//Le Château de Dénia fût une prison pour gitans en 1749
Le Château de Dénia fût une prison pour gitans en 1749 2017-07-27T12:37:07+00:00




Le Château de Dénia fût une prison pour gitans en 1749

La Gran Redada (Le Grand Coup de filet), aussi connue comme Prison générale de Gitans, a été une persécution autorisée par le roi Ferdinand VI d’Espagne, et organisée en secret par le Marquis de la Ensenada et le Gouverneur du Conseil de Castille, qui s’est déroulée de manière synchronisée dans tout le territoire espagnol le mercredi 30 juillet de 1749 avec l’objectif déclaré d’arrêter, et finalement “exterminer“, tous les Gitans et Gitanes du Royaume d’Espagne.

L’opération d’extermination débuta à minuit, le 30 juillet 1749, moment dans lequel, ont été arrachés de leurs foyers, tous les Gitans et Gitanes pour les séparer ensuite par sexes pour empêcher qu’ils continuent a procréer et ainsi, faire son extermination effective.

Entre 9.000 et 12.000 personnes de tous les âges ont été capturés cette nuit. Seize ans après presque 4.000 étaient encore incarcérées, quand Charles III leur a accordé la grâce en 1765.

Les Gitans et les Gitanes capturés dans le Royaume de Valence (et certains originaires des provinces limitrophes) ont reçu différents traitements selon leurs sexe et âge : les hommes et les enfants âgés de plus de 7 années ont été envoyés au château de Santa Barbara d’Alicante; alors que les femmes, les petites filles et les enfants âgés de moins de 7 années ont été emprisonnés dans le château de Dénia.

Le château de Santa Barbara ainsi que le château de Dénia ont servi comme étapes transitoires depuis lesquels les captifs et les captives ont été envoyés à ses destinations finales.

Les hommes et les enfants âgés de plus de 7 années ont été envoyés à l’Arsenal de Carthagène, où ils ont été soumis aux travaux forcés dans la construction de bateaux dont la fin était la recomposition de l’Armée Royale.

Alors que les femmes, les petites filles et les enfants âgés de moins de 7 années ont été destinés aux Maisons dénommées de Miséricorde, où ils ont été soumis aux travaux forcés de blanchisserie et de couture.

Pour l’année 2017, l’acte d’hommage de mémoire historique à Dénia, ouvert à tout le public, commencera à 19 heures, avec une visite guidée au château, suivie à 20 heures, d’une conférence dans La Sala del Castell intitulée “Dénia et la femme gitane dans l’histoire de l’Espagne” par le docteur en Histoire de l’Université d’Almería, Manuel Martínez Martínez.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer