Histoire de Dénia

//Histoire de Dénia
Histoire de Dénia 2017-07-27T12:34:02+00:00




L'Histoire de Dénia

 

Histoire de Dénia

L’Histoire de Dénia nous montre les différentes cultures qui ont vécu dans cette ville.

L’origine du nom de cette ville est ibérique, probablement Dinium, ensuite les Romains l’appelèrent Dianum, puis les musulmans Daniya, pour donner le nom moderne de Dénia. (Denia en valencien et Dénia, en castillan)

Les origines de Dénia se situent aux pieds du massif du Montgó (756 mètres sur le niveau de la mer) avec les Ibères qui étaient présents depuis Gibraltar jusqu’au delta du Rhône.

Comme le certifient les vestiges archéologiques des peuplades ibères retrouvés dans ses flancs, tels que L’Alt de Benimaquía (le gisement de l’Alt de Benimaquía se trouve dans le sommet de la colline qui lui donne son nom, à 225 mètres sur le niveau de la mer, le Pic de l’Aguila (situé dans l’ extrémité la plus occidentale de son sommet, à environ 484 mètres sur le niveau de la mer), et le Coll de Pous (bois situé dans la partie ouest du Montgó)

On a récemment identifié une installation destinée à la production de vin, ainsi que la présence d’amphores indigènes qui imitent le type phénicien contemporain et qui étaient probablement destinées à contenir la dite production.

Les Ibères battirent des villes, cultivaient les plaines et en ce qui concerne la religion, enterraient leurs morts et priaient des dieux

La sculpture la plus célèbre datant de la période Ibérique est le Buste de la Dame d’Elche, torse de calcaire découvert près d’Alicante. Cette œuvre d’art fut d’abord achetée par le musée du Louvre pour être rendue à l’Espagne en 1941.

L’époque romaine

Au cours du I siècle A-J. (année 218 A-J), et sans grande résistance de la part des Ibères, la ville nouvellement conquise par les Romains fut appelée Dianum.

Au début, Dianum fut considérée comme « civitas stipendiaria » et devait payer un tribut à perpétuité en punition de sa tenace résistance, ensuite Dianum devint « municipium », s’administrant alors par ses propres lois.

Les vestiges archéologiques de l’époque romaine qui continuent à être retrouvés,témoignent d’une époque riche, avec une importante activité portuaire grâce aux navires de commerce, mais également c’était le point d’amarre de la flotte impériale.

D’après la documentation archéologique de Dianum de l’époque romaine, le centre de la ville, le forum et les rues principales se situaient au nord de l’actuel château. Le reste de l’ancienne Dianum se trouvait dans ce qu’est aujourd’hui la vieille ville de Dénia.

Dans le Montgó, à l’entrée de la Cova de L’Aigua se conserve une inscription romaine dans laquelle s’informe de la présence d’un détachement militaire chargé de surveiller la côte de Dénia et éviter une intervention militaire des adversaires de l’empereur Maximino.



Musulmans à Dénia

Au X siècle (1910) avec l’arrivée des musulmans, Dénia (Daniya) connut une période de grandes richesses avec un essor économique très important qui l’amena a devenir l’important royaume de Taïfa en battant sa propre monnaie : le dinar d’or.

Au début les champs étaient complètement cultivés de figuiers et de vignes. Les musulmans introduisirent l’irrigation à l’aide de moulins, de puits, de norias , de réservoirs et des canaux pour la distribution de l’eau. Des nouvelles plantations furent implantées: coton, riz, orangers, abricots, etc.

L’artisanat fit aussi développé pendant cette période.

Le port de Dénia pris une place importante des l’importation et exportation de raisins secs. Pendant cette période, Daniya figure entre les 100 villes principales de l’Espagne musulmane.

Le château de Dénia fut construit lors de cette période musulmane et fut utilisé comme la résidences des rois.

En 1914 Le premier roi musulman se nomma Muchahid, et selon les historiens musulmans, était d’origine chrétien. Son royaume était l’un de plus importants de l’Espagne des Taïfas, car il était d’un côté maritime et il possédait les terres de ce qu’on appelle aujourd’hui la Marina Alta.

En 1915, les musulmans de Dénia conquirent le territoire jusqu’à Alicante, Murcie, les Îles Baléares et l’île de Sardaigne.

Diverses incursions par voie maritime furent effectuées les années suivantes, étant la flotte basée à Dénia et en utilisant les ports des Baléares, les musulmans de Dénia effectuèrent des incursions sur les côtes de Gènes, Pise, la Toscane et la Lombardie.

Sur terre, la Taïfa de Dénia , arriva à gouverner Valence pendant deux ans . Vers le sud, a eu lieu la conquête d’Orihuela et le royaume s’étendit jusqu’à el Segura.

En 1076 la Taïfa de Dénia est occupée par la Taïfa de Saragosse et les territoires insulaires formèrent la Taïfa de Majorque.

La civilisation musulmane laissa jusqu’à aujourd’hui une grand partie de sa langue, coutumes, art et littérature.

La conquête chrétienne

Lors de la conquête chrétienne de Dénia sous Jaime II, des privilèges furet octroyés aux habitants chrétiens de Dénia : maisons, terres, moulins, etc. et un tout nouveau gouvernement fut instauré.

Les musulmans furent envoyés aux endroits des alentours de la ville de Dénia que ne possédaient aucun endroit pour leur défense.

En 1609 le roi Felipe III ordonna que tous les musulmans soient expulsés d’Espagne. C’est depuis le port de Dénia que embarquaient les musulmans du royaume. Les musulmans de Dénia, en quittant la ville par son port, dépeuplèrent la ville l’amenant dans un ruine économique.

Lors de cette expulsion, la mentalité religieuse pris le dessus sur les possibles problèmes économiques résultants.

Dénia fut gouvernée pendant plusieurs décennies par un grand nombre de représentants de différents rois des villes espagnoles.

Dans un premier temps Dénia devient capitale du comté et ensuite du marquisat de Dénia. Le 5ème marquis de Dénia, le duc de Lerma proportionna à Dénia en 1612 son titre de ville.

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer