Le Riurau

//Le Riurau
Le Riurau 2017-07-27T13:52:06+00:00




Le Riurau

Le Riurau est une construction rurale caractéristique de la Marina Alta dont la fonction était relative à la production du raisin sec (pasa en castillan et pansa en valencien) dans cette région, principalement pour la protéger de l’inclémence du temps et ainsi permettre aux raisins de sécher dans des conditions optimales.

Le Riurau

Il s’agit d’une construction simple en pierre, avec un caractère architectural très distinct. D’un seul étage rectangulaire et allongé, le plafond bas est couvert en général par claie et des tuiles et fermé dans tous ses fronts sauf celui orienté vers le sud, qui recevait le plus de soleil. Ses grandes arches, entre 3 et 11, de voûte haute pour laisser circuler l’air, sont construites en briques ou maçonnerie. Ce bâtiment servait d’abri ou d’atelier par mauvais temps le reste de l’année.

Au XVe siècle, les maures qui habitaient en Espagne lors de la période musulmane, cultivaient la vigne pour consommer les raisins frais ou sous forme séchée dans la région de la Marina Alta, tant dans la grande vallée plate ainsi que dans les coteaux environnantes. C’est au XIXe siècle que l’on voit la naissances des riurau en réponse à la demande de raisins secs qu’augmente considérablement, à tel point que la viticulture devient l’un des moteurs économiques de la région d’Alicante, en apportant renommée et prospérité. Les raisins secs sont exportés,depuis le port de Dénia, dans toute l’Europe et particulièrement en Angleterre.




C’est dans les riurau, à l’abri de la pluie et bénéficiant d’une ventilation idéale, que les raisins subissaient le processus de changement de grappe muscat à raisin ou raisin sec, pour procéder ensuite à l’emballage et l’expédition.

Au début du XXe siècle, la concurrence avec d’autres pays de production et les ravages de la phylloxera en Europe font chuter la production de raisin sec dans toute la région de la Marina Alta, et comme conséquence, beaucoup des riurau ont perdu leur valeur d’utilisation et nombreux ont depuis été perdus.

Afin d’éviter la perte de davantage de ces bâtiments d’architecture traditionnelle, quelques associations qui défendent leur conservation et protection en tant que partie du patrimoine historique et culturel de la région de la Marina Alta, en les rénovant pour les préserver en condition intacte.

Un des exemples de cette restauration, l’un des plus typiques riurau se trouve au village de Jesús Pobre où des marchés et activités de la région ont lieu régulièrement et compte chaque fois avec des nombreux visiteurs.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer